Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

.

Ouverture prochaine du site

« True Salaf »

Vous êtes de plus en plus nombreuses a vous connecter  Barak Allahu fikoum !
C’est la raison pour laquelle nous réalisons actuellement le futur site
« www.true-salaf.com »

Inscrivez-vous (à notre newsletter)

Pour être informé !

Qu'Allah nous facilite le chemin vers la vérité et nous aide à la mettre en pratique.

Nombre de visiteurs :

.


« Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allâh et Son messager ont décidé d’une chose, d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. »Coran 33 / 36
 
 

        Nouveau !
Horaire de Prière

 

 

web108.gif Chaque mois :  WWW.CONCOURS-ISLAMIQUE.COM
A gagner : Des livres, Jilbab, gants, Boussole, CD et autres...
.m.
Ajouter true salaf a vos liens
True-Salaf.png
Certains Pieux Prédécesseurs (Salaf Salih) disait :
« Le plus dur des combats que j’ai mené contre mon ego est lorsque j’ai voulu l’obliger à être sincère. »

u

  eclosion.gif True Salaf l'Islam Pur et Authentique eclosion.gif

Chère sœur musulmane ! Le voile n’a d’autre fonction que de te préserver et de te protéger des regards empoisonnés venant des cœurs malades et des chiens humains. Il t’est un rempart aux appétits féroces. Tu dois t’y attacher, et ne pas te tourner vers ces revendications pour le moins tendancieuses dont les aspirations sont de combattre le voile en cherchant à le dénigrer. Leurs partisans ne te veulent aucun bien comme le Seigneur le révèle :

"Ceux qui suivent leurs passions voudraient profondément que vous succombiez". (4: 27) 
 

 

 

11 août 2007 6 11 /08 /août /2007 17:42
Le bon comportement en islam: Les nobles caractères - Uthaymin

marc1.gif Section lecture


 

webmaster-348.gif Qu'est-ce que le bon comportement en Islâm ? 

webmaster-348.gif Comment acquérir les nobles caractères ? 



webmaster-348.gif Le Tout miséricordieux fait miséricorde à ceux qui font miséricorde



webmaster-348.gif Elevez-vous

webmaster-348.gif Leçons pour les pieux



webmaster-348.gif La voie du combat contre ses passions

webmaster-348.gif Recommandations importantes pour toute la communauté 

webmaster-348.gif Allah se comportera avec toi comme tu te comportes avec autrui 

 

webmaster-348.gif Les règles du bon comportement de la visite



webmaster-348.gif la voix de la femme 

webmaster-348.gif les mérites de la pudeur 



webmaster-348.gif Les critiques 

webmaster-348.gif La médisance 



webmaster-348.gif La femme peut-elle danser ?

webmaster-348.gif La dureté du coeur



webmaster-348.gif



marc1.gif Section audio


  " La bonté en vers la mère " 

37761-wallpaper280-2.jpg
Ceci est la traduction d'un sermon du vendredi donne par le frere Maazine at Tuwayjry un précheur connu en Arabie Saoudite, élève de shaykh al Fawzaan, la traduction du sermon est du frere Abu Hamza Al-Germâny et la lecture est du frere abdelmalik.





Repost 0
Published by Samir Abou Taymyya Al-Jazairi - dans Le bon comportement
23 janvier 2007 2 23 /01 /janvier /2007 23:50


Au nom d’Allah Clément et miséricordieux



Veux-tu être proche d’Allah ?

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Le serviteur est le plus proche de son Seigneur, lorsqu’il est en état de prosternation, multipliez, donc l’invocation. » (rapporté par Moslim).

 

 

Veux-tu la récompense d’un pèlerinage ?

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Le petit pèlerinage (‘omra) pendant le mois de Ramadan équivaut à un pèlerinage, ou un pèlerinage avec moi. »     (rapporté par Bukhâry et Moslim).

 

 

Veux-tu une demeure au Paradis ?

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : Celui qui construit une mosquée pour Allah, Allah lui construira la même chose au Paradis » (rapporté par Moslem).

 

 

Veux-tu obtenir la satisfaction d’Allah (qu’Il soit exalté)?

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Allah est vraiment satisfait du serviteur lorsqu’il mange une nourriture, il remercie Allah pour cela, et lorsqu’il boit une boisson, il remercie Allah pour cela. » (rapporté par Moslem).

 

 

Veux-tu que ton invocation soit exaucée ?

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « l’invocation n’est pas rejetée entre l’appel à la prière (adhân) et le petit appel à la prière (iqâma qui est juste avant la prière). » (rapporté par Abû dawûd).

 

 

 

Veux-tu la récompense d’un jeûne d’une année entière ?

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Jeûner trois jours, chaque mois équivaut à jeûner une année entière. » (rapporté par Bûkhâry et Moslim).

 

 

Veux-tu des bonnes actions, grandes comme les montagnes ?

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « celui qui assiste au convoi funèbre jusqu’à ce qu’on fasse la prière sur le mort, aura, donc, un carat, et celui qui y assiste jusqu’à ce qu’on enterre le mort, aura, donc, deux carats. » on dit : « qu’est-ce que deux carats. » Il répondit : « Ce sont comme deux énormes montagnes. » (rapporté par Bûkhâry et Moslim).

 

 

Veux-tu être en compagnie du Prophète(que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) au Paradis ?

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : Moi, et le tuteur de l’orphelin sommes au Paradis comme cela ( il montra son index et son majeur).» (rapporté par Bûkhâry).

 

 

Veux-tu avoir la récompense d’un combattant dans le sentier d’Allah, ou d’un jeûneur, ou de celui qui prie beaucoup ?

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Celui qui s’emploie à aider la veuve et le pauvre est comme le combattant dans le sentier d’Allah » et il ajouta : « il est comme celui qui prie beaucoup sans s’en lasser, et comme le jeûneur qui ne s’arrête pas. » (rapporté par Bûkhâry et moslim).

 

 

Veux-tu que le Prophète, lui-même, te garantisse le Paradis ?

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Celui qui me garantit ce qu’il y a entre ses deux bas de la joue (la bouche), et ce qu’il y a entre ses deux jambes (le sexe), je lui garantis le Paradis. »  (rapporté par Bûkhâry et Moslim).

 

 

Veux-tu que tes actions ne s’arrêtent pas après la mort ?

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Lorsque la personne meurt, ses actions s’arrêtent sauf dans trois (situations) : une aumône courante, ou une science utile, ou un enfant vertueux qui invoque pour elle. » (rapporté par Moslim).




Veux-tu un des trésors du Paradis ?

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : «(le fait de dire) Il n’y de pouvoir et de puissance que par Allah (lâ hawla wa lâ qowwata illâ billâhi). » (rapporté par Bûkhâry et Moslim).

 

 

Veux-tu posséder la récompense d’avoir prier toute la nuit ?

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Celui qui prie le ‘ichâ en groupe, c’est comme s’il avait prié la moitié de la nuit, et celui qui prie la prière de l’aube en groupe, c’est comme s’il avait prié toute la nuit. » (rapporté par Moslem).

 

 

Veux-tu lire le tiers du Coran en une minute ?

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : «  ( dis : « Il est Allah, Unique» la sourate le monothéisme pur) équivaut au tiers du Coran. » (rapporté par Moslim).

 

 

Veux-tu alourdir ta balance de bonnes œuvres ?

 

 Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Deux paroles sont aimées du Miséricordieux, et sont légères pour la langue, et pèsent dans la balance :  gloire et louange à Allah, et gloire à Allah l’Immense (soubhâna lahi wa bihamdihi wa soubhâna lahi al’adhîm). » (rapporté par Bûkhary).

 

 

Veux-tu qu’Allah dispense largement tes biens, et allonge ta durée de vie ?

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Celui qui veut se réjouir de la large dispense d’Allah dans ses biens et de l’allongement d’Allah dans sa durée de vie, qu’il rende, donc, visite à sa famille (litt. Unir les liens du sang). » (rapporté par Bûkhâry).

 

 

Veux-tu qu’Allah désire ta rencontre ?

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Celui qui désire rencontrer Allah, Allah désirera sa rencontre. » (rapporté par Bûkhâry).

 

 

Veux-tu qu’Allah te préserve ?

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Celui qui prie la prière de l’aube est sous la protection d’Allah. » (rapporté par Moslim).

 

 

Veux-tu qu’on te pardonne tes péchés, même s’ils sont nombreux ?

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Celui qui dit «la gloire et la louange est à Allah » (soubhâna lahi wa bihamdihi) cent fois dans la journée, ces péchés sont effacés, même s’ils étaient au nombre de l’écume marine. » (rapporté par Bûkhâry et Moslim).

 

 

 

Veux-tu qu’on éloigne, de toi, l’enfer d’une distance de soixante-dix années ?

 

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Celui qui jeûne un jour dans le sentier d’Allah, Allah éloigne son visage de l’enfer d’une distance de soixante-dix années. » (rapporté par Bûkhâry).

 

 

Veux-tu qu’Allah prie sur toi ?

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : «  celui qui prie sur moi une prière , pour celle-ci, Allah prie, sur lui, dix prières. » (rapporté par Moslim).

 

 

Veux-tu qu’Allah t’élève ?

 

Le Prophète (que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui) a dit : « Nul ne sera modeste pour Allah, sans qu’Allah l’élève (qu’Il soit exalté). » (rapporté par Moslim).

 

La louange et à Allah et que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur lui


Repost 0
Published by Samir Abou Taymyya Al-Jazairi - dans Le bon comportement
19 janvier 2007 5 19 /01 /janvier /2007 23:35


SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-’Uthaymîn (rahimahullâh)





    * Le bon comportement [al-Khoulouq] :

C’est la disposition naturelle [as-Sadjiyyat] et le caractère [at-Tab’oun]. Et cela est comme l’ont dit les gens de science [Ahl al-‘Ilm] : l’aspect intérieur [al-Bâtinah] de l’homme, car il y a certes deux aspects :

  

 * L’aspect extérieur [adh-Dhâhirah] :


C’est la forme de son caractère naturel pour qui Allâh a accordé un corps. Cette forme extérieure peut-être soit belle et bonne [Djamîl hassan], ou bien méchante et vile [Qabîh siy], ou encore ce qu’il y a entre les deux.

  

 * L’aspect intérieur [al-Bâtinah] :


C’est la situation de la personne enracinée en elle et dont apparaissent les actes [al-Af’al] en bien [Kheyr] ou en mal [Char] sans qu’elle ait besoin de « pensée » [Fikr] et « d’avis » [Ruwiyyah]. Et cet aspect aussi peut-être bon [Hassan], si de lui ressort un bon comportement, et il peut-être vil [Qabîh] quand il ressort de lui un mauvais comportement. Et cela se manifeste à travers le comportement [al-Khoulouq]. Et certes le comportement est la forme intérieure sur laquelle l’homme est préparé.


L’obligation [al-Wâdjib] pour le musulman est qu’il adopte dans son comportement les nobles caractères [Makârim al-Akhlâq], c’est-à-dire, ce qu’il y a de meilleur. La noblesse [al-Karîm] de chaque chose est ce qui est bon [Tayb] en chaque chose et ce qui en émane. Sur cela, le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit à Mu’âdh : « Prend garde à leurs meilleurs biens. » [1], et cela, lorsqu’il lui avait été ordonné de prélever la Zakat des gens du Yémen.


L’homme se doit donc d’être intérieurement noble, et qu’il aime la noblesse [al-Karam], le courage [al-Chadjâ’ah], la mansuétude [al-Halim] et la patience [as-Sabr]. Qu’il rencontre les gens avec un visage gai, une poitrine ouverte et une âme sereine. Et toutes ces qualités font parties des nobles caractères [Makârim al-Akhlâq]. Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « Le croyant qui a la foi la plus complète est celui qui a le meilleur caractère. » [2]


Il est donc demandé que ce hadîth soit toujours sous l’œil du croyant [‘Ayn al-Mou’mîn]. Certes l’homme, à partir du moment où il sait qu’il ne sera jamais complet dans sa foi [Imân] jusqu’à ce qu’il ait un bon comportement [Hassan al-Khoulouq], alors ceci l’incitera à adopter le comportement lié aux nobles caractères et aux hauts attributs [Sifât], tout en délaissant ce qui est abject et léger. [3]



Notes

[1] Rapporté par al-Bukhârî et Muslim

[2] Rapporté par Abû Dâwoud et at-Tirmidhî - authentifié par SHeikh al-Albânî dans « Sahîh al-Djâmi’ - n°1230-1232 »

[3] Kitâb « Makârim al-Akhlâq » du SHeikh Ibn ‘Uthaymîn, p.9-10 - Edition Dar ul-Wattan Linachir
Repost 0
Published by Samir Abou Taymyya Al-Jazairi - dans Le bon comportement
19 janvier 2007 5 19 /01 /janvier /2007 23:34


SHeikh Muhammad Ibn Sâlih al-’Uthaymîne (rahimahullâh)


BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm



Il est possible pour la personne d’acquérir les nobles caractères par la voie de la mise en pratique, de l’effort [constant] et de l’entraînement, et la personne peut ainsi bénéficier d’un bon comportement [Khoulouq al-Hassan] par les biais [suivants] :


    * 1) - Qu’elle voit dans le Livre d’Allâh et la Sounnah de Son Messager (sallallahu ‘alayhi wa sallam), et qu’elle voit dans les textes [Noûssous] qui indiquent ceux qui détiennent d’imminents comportements [Khoulouq al-‘Adhîm], ceux [qu’Allâh] veut que l’on prenne comme caractères. Le croyant [al-Mu’min], quand il voit des textes qui complimentent une chose parmi les morales et les actes, il oeuvrera certes [en conséquence] afin de les accomplir.


Et le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a recommandé cela dans son dire : « La ressemblance du compagnon vertueux et du compagnon mauvais est la même ressemblance que celui qui [vend] du musc et celui qui vend un soufflet de forgeron. On ne perd rien avec le vendeur du musc : soit qu’on en achète, soit qu’on sent la [bonne] odeur. Quant au soufflet du forgeron, soit qu’il te brûle le corps ou l’habit, soit que tu sentes sa mauvaise odeur. » [1]


    * 2) - Fréquenter ceux connus pour leurs bonnes morales et se détourner des comportements abjects, et des actions futiles, et cela jusqu’à ce que cette compagnie soit pour elle une école qui lui permette de rechercher assistance dans le bon comportement. Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) a dit : « L’homme est sur la religion de son intime ami, que chacun d’entre vous voit qui il a comme ami intime. » [2]


    * 3) - Que la personne médite sur ce qui résulte de son mauvais comportement : le mauvais comportement est néfaste, le mauvais comportement est une chose que l’on fuit. Le mauvais comportement n’est rappelé que par un rappel infâme. Dès que la personne sait ce qui résulte du mauvais comportement, certes de cela, elle s’en écarte.


    * 4) - Que la personne ait toujours en sa conscience le comportement de l’Envoyé d’Allâh (sallallahu ‘alayhi wa sallam), et comment celui-ci était modeste envers les créatures, compatissant à leur égard, pardonneur envers eux et patient face à leurs blâmes. Et quand la personne a en sa conscience le caractère du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam), [le fait] qu’il était la plus bonne des créatures et le meilleur adorateur d’Allâh - Ta’âla, cela aidera la personne pour elle-même [à acquérir ce comportement] et cassera son propre orgueil, et elle sera [grâce à cela] un prêcheur à ce type de bon comportement [Hassan al-Khoulouq]. [3]





Notes

[1] Rapporté par al-Bukhârî - n°1101 et Muslim - n°146

[2] Rapporté par at-Tirmidhî, Ahmad et Abî Dâwoud - et authentifié par SHeikh al-Albânî dans « Silsila al-Ahâdîth as-Sahîha - n°927 »

[3] Kitâb « Makârim al-Akhlâq » du SHeikh Ibn ‘Uthaymîn, p.33-35 - Edition Dar ul-Wattan Linachir

Repost 0
Published by Samir Abou Taymyya Al-Jazairi - dans Le bon comportement
19 janvier 2007 5 19 /01 /janvier /2007 23:31

 

Le Djihâd contre soi-même avant tout



Al-Imâm Chams id-Dîn Abî ‘Abdullâh Muhammad Ibn Abî Bakr az-Zar’î al-Ma’roûf Ibn Qayyîm al-Djawziyyah [691 - 751 H]



BismiLLeh ar-Rahmâni ar-Rahîm



Certes le « Djihâd » [lutte] est de quatre catégories :

Une lutte contre soi-même [Djihâd un-Nafs], une lutte contre Satan [Djihâd uch-Chaytân], une lutte contre les mécréants [Djihâd ul-Koufâr] et une lutte contre les hypocrites [Djihâd ul-Mounâfiqoûn].


Le fait de lutter [djihâd] contre soi-même est de quatre catégories :

  • Le premier degré :

Consiste à faire un effort sur son âme en lui faisant apprendre la guidance [Huda] et la religion de vérité [Dîn ul-Haqq]. Elle ne connaîtra pas la réussite et ne connaîtra pas le bonheur, que ce soit dans sa vie présente ou lorsqu’elle retournera [à Allâh] si ce n’est avec cela. Si elle manque à cette connaissance, elle sera malheureuse dans les deux demeures [ce bas monde et l’au-delà].


  • Le deuxième degré :

Consiste à faire un effort sur elle-même pour mettre en pratique [cette guidance et religion de vérité] après en avoir eut la connaissance, car pour ce qui est de la simple connaissance sans la pratique, si cela ne lui cause pas de tort, cela ne lui sera d’aucun avantage.


  • Le troisième degré :

Consiste à s’efforcer de prêcher [Da’wah] ses connaissances et les enseigner à celui qui les ignore, sinon il sera compté parmi ceux qui taisent ce qu’Allâh a fait descendre comme guidance [Huda] et éclaircissements [Baynât] ; il ne bénéficiera pas de cette science et elle ne le sauvera pas du châtiment d’Allâh.


  • Le quatrième degré :

Consiste à éduquer son âme dans la patience [Sabr] des difficultés de l’appel pour Allâh [ad-Da’wah] et le mal que lui font les gens, et à supporter tout cela pour plaire à Allâh.

S’il complète ces quatre catégories, il devient parmi les hommes du Seigneur [ar-Rabbâniyyoûn], car les anciens [as-Salafs] s’accordent à dire que le savant [‘Âlim] ne mérite d’être nommé « Rabbâniyyân » que lorsqu’il connaît la vérité [Haqq], la met en pratique et l’enseigne. En effet, celui qui connaît, agit et enseigne, est considéré comme quelqu’un d’éminent dans le royaume des cieux. [1]

Le fait de combattre les ennemis d’Allâh à l’extérieur de soi-même résulte du combat que mène la personne contre elle-même pour Allâh, comme l’a dit le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa sallam) : « Le combattant [al-Moudjâhid] est celui qui lutte contre lui-même afin d’obéir à Allâh, et l’émigrant [al-Mouhâdjir] est celui qui fuit ce qu’Allâh lui a interdit. » [2]


Le combat contre soi-même prédomine le combat de l’ennemi à l’extérieur et il représente la base [Asl], car celui qui ne combat pas son âme en premier lieu, afin qu’elle fasse ce qui lui a été ordonné, qu’elle abandonne ce qui lui a été interdit et qu’il la combatte pour Allâh, il ne peut pas combattre l’ennemi à l’extérieur. Comment peut-il combattre son ennemi et se venger de lui alors que l’ennemi qui se trouve en son fort intérieur le dompte et le domine ? Il ne l’a ni combattu, ni affronté pour Allâh. Bien plus, il ne pourra pas sortir vers l’ennemi tant qu’il ne combattra pas son âme pour pouvoir sortir.

Ces deux choses dans le combat de ces deux ennemis sont une épreuve pour la personne, et il y a entre ces deux ennemis un troisième. La personne ne peut combattre ces deux ennemis sans combattre le troisième. Et celui-ci [le troisième ennemi] se positionne entre les deux, et il décourage [la personne] de les combattre tous les deux, il la délaisse au moment difficile et lui fait peur ; il ne cesse de lui faire évoquer les difficultés, l’abandon des plaisirs et la perte des jouissances qui vont avec le fait de les combattre tous les deux. Il ne peut donc combattre ces deux ennemis qu’après avoir combattu ce troisième ennemi. Combattre ce dernier passe donc avant leur combat, et il s’agit de « Satan » [Chaytân] !


Allâh - Ta’âla - dit :

« Le Diable est pour vous un ennemi. Prenez-le donc pour ennemi. »

[3]

L’ordre [Amr] de le prendre comme ennemi est un sous-entendu au fait de faire un grand effort pour le combattre et l’affronté, comme si c’était un ennemi qui ne faiblissait pas et qui ne diminuait pas son combat face à la personne tant que celle-ci respirait. [4]

 

 

Notes

[1] Kitâb « Zâd ul-Ma’âd fî hadî kheyr al-’Ibâd » de Ibn al-Qayyîm, vol-3 p.9

[2]Rapporté par Ahmad avec une bonne chaîne de transmission, al-Hâkim, adh-Dhahabî et Ibn Hibbân l’a authentifié.

[3] Coran, 35/6

[4] Kitâb « Zâd ul-Ma’âd fî hadî kheyr al-’Ibâd » de Ibn al-Qayyîm, vol-3 p.5-6


Repost 0
Published by Samir Abou Taymyya Al-Jazairi - dans Le bon comportement
19 janvier 2007 5 19 /01 /janvier /2007 23:29



Chers frères et chères sœurs, persévérez dans les points suivants :

 

1) Préserver la pureté du tawhid (l’unicité d’Allah) contre la souillure de l’associationnisme, l’innovation, et des pêchés. Dans l’islam, il n’y a pas de bonne innovation religieuse. Il faut donc suivre la sunna du prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui), car il a dit :

 « Suivez ma sunna et la sunna de mes califes bien guidés. »

Et il a aussi mis en garde contre l’innovation :

« Toute innovation est égarement. »                                                    



2) L’amour porté au prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui), ainsi qu’à ses compagnons et s’abstenir d’insulter l’un d’entre eux. Le prophète ( paix et bénédiction d’Allah sur lui ) a dit : « Qu’Allah soit avec mes compagnons ! Ne les prenez pas pour cible après ( ma mort ). Ceux qui les aiment, qu’ils les aiment avec mon amour !  Et ce qui les haïssent, qu’ils les haïssent avec ma haine. »



3) L’assiduité dans l’accomplissement des prières, à l’heure et en commun.



4) L’acquittement de la zakat.



5) Le jeûne en s’abstenant du faux témoignage et d’en user.



6) Profiter du restant de sa vie pour accomplir le pèlerinage.



7) Ne pas oublier que le port du voile est une adoration, et prendre garde de ceux qui prônent le dévergondage de la femme.



8) Le prêche de la religion, et inciter les gens au bien et leur interdire le blâmable. Tout cela dans le but d’avoir la récompense d’Allah et de s’acquitter de cette responsabilité ( qui est  d’ordonner le bien et d’interdire le blâmable ).



9) S’éloigner du fait de regarder des films, séries-télé ou autre feuilletons, car il y a dans  cela ce qui pourrait attirer la colère d’Allah.



10) S’éloigner de ce qui nuit à la santé, comme la cigarette ou les drogues.



11) Se laisser pousser la barbe, par obéissance à Allah et son prophète.



12) S’abstenir d’écouter de la musique, pour d’Allah et son prophète.



13) S’éloigner de la médisance et de la jalousie de son prochain, pour être préserver des pêchés que cela comporte.



14) Faire son possible pour mettre en garde les gens contre l’apprentissage de la sorcellerie, sa pratique et fait d’aller chez les sorciers et les charlatans.



15) Ne pas oublier qu’Allah vous voit et vous écoute. Demandez donc son agrément, il vous agréera.



16) S’abstenir de la lecture des magazines décadents qui conduisent à la perdition. Et mettre en garde les gens contre ces magazines. 



17) Prendre garde du fait de s’accrocher à autre qu’Allah, car il n’y a personne qui conduit au bien ou éloigne du mal hormis Allah. Le prophète ( paix et bénédiction d’Allah sur lui ) n’attirait pas le bien et ne repoussait pas le mal. Comment une personne moins importante que lui parmi les alliées d’Allah peut-elle alors le faire ? Il est dit dans le noble coran : { Dis : je ne possède aucun moyen pour vous faire du mal, ni pour vous mettre sur le droit chemin.}



18) Ne pas invoquer autre qu’Allah, dans la demande d’un bien ou la protection d’un mal. Il est dit dans le noble coran: { Et votre seigneur dit : appelez-moi, je vous répondrai.}



19) Prendre garde d’associer à Allah, d’utiliser les murs et les portes comme moyen d’adoration, en se frottant dessus et en y accrochant des bouts de chiffon, car ce sont des innovations et des voies qui conduisent vers l’association. Le prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui ) ne le faisait pas, il mettait plutôt en garde les gens contre ce genre d’intermédiaire.    



20) L’intercession appartient à Allah. Il est dit dans le noble coran : { Dis : l’intercession tout entière appartient à Allah.} Elle ne doit donc pas être demandée à un autre qu’Allah. Il faut dire lors des invocations : "ô Allah accorde-moi ton intercession." Et cela par obéissance au prophète ( paix et bénédiction d’Allah sur lui ), car il a dit : « Si tu demandes, demande à Allah. »



21) L’apprentissage de la science religieuse, sa pratique, son prêche et la patience lors de cela. Il est dit dans le noble coran : { Et qui profère plus belles paroles que celui qui appelle à Allah, fait bonne œuvre et dit : "je suis du nombre des musulmans ?" La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse ( le mal ) par ce qui est meilleur ; et que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. Mais ( ce privilège ) n’est donné qu’à ceux qui endurent et il n’est donné qu’au possesseur d’une grâce infinie.} 



22) Prendre garde à ce que la mort ne vienne brusquement, alors que vous êtes en train de commettre un pêché, car vous ne savez pas combien de temps il vous reste. 

       



N.B. :
Prends connaissance de cette feuille, montre-la à ton prochain et diffuse la, afin d’avoir la récompense d’Allah et de t’acquitter de ta responsabilité.

 

Et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Mohammed, sa famille et tous ses compagnons.



Repost 0
Published by Samir Abou Taymyya Al-Jazairi - dans Le bon comportement
19 janvier 2007 5 19 /01 /janvier /2007 23:27


Abdelquayoum As-souhaïbâny

 

 

 

      La louange appartient à Allah et que la prière et le salut d’Allah soient sur son Prophète, ainsi que sur ses compagnons et tous ceux qui lui seront alliés.

 

      En outre :

 

On trouve dans le hadith d’après le Prophète que la prière et le salut d’Allah soient sur lui qui dit : « Allah fera miséricorde à ceux qui sont miséricordieux » (rapporté par Boukhâry)


Y a t-il d’autre récompense pour le bien, que le bien ? Celui qui sera miséricordieux avec les créatures, alors le Créateur le sera avec lui. Le Prophète que la prière et le salut d’Allah soient sur lui, a dit : « Le Miséricordieux fait miséricorde à celui qui fait preuve de miséricorde. Donc, faites miséricorde à toutes créatures sur terre pour que Celui qui est au ciel vous fasse miséricorde» (rapporté par boukhâry).

 

La rétribution correspond à l’action, Allah se comportera avec son serviteur comme lui se comportera avec Ses serviteurs. Donc, comporte-toi avec autrui comme tu voudrais qu’Allah se comporte envers toi Allah dit :

« …Mais si vous (les) excusez, passez sur (leurs) fautes et (leur) pardonnez, sachez qu’Allah est Celui qui pardonne et Très Miséricordieux » (Sourate ‘La grande perte’ verset 14)

 


Et Il dit :

« …Qu’ils pardonnent et excusent. N’aimez-vous pas qu’Allah vous pardonne ? » (Sourate ‘La lumière’ verset 22)

 

 

             
                Désire ardemment apaiser les difficultés des gens pour qu’Allah apaise les tiennes. Le Prophète que la prière et le salut d’Allah soient sur lui a dit : « Celui qui apaise la peine d’un musulman, Allah lui apaisera une peine parmi les peines du Jour de la résurrection » (rapporté par Boukhâry).

Il dit encore que la prière et le salut d’Allah soient sur lui : « Celui qui vient au secours d’un homme en détresse, Allah lui retirera une peine parmi les peines du Jour de la résurrection» (rapporté par Ahmad).

  

              Aide les gens dans leurs besoins, Allah te viendra en aide. Le Prophète que la prière et le salut d’Allah soient sur lui, a dit : « Allah vient en aide au serviteur tant que ce dernier vient en aide à son frère », « celui qui est s’occupe  des besoins de son frère alors Allah sera s’occupera de ses besoins » (rapporté par moslim).

 

              Sois un soulagement pour les nécessiteux, Allah te soulagera. Le Prophète que la prière et le salut d’Allah soient sur lui a dit : « Celui qui soulage un nécessiteux, alors Allah le soulagera dans cette vie et dans l’au-delà » (rapporté par Moslim), et il dit encore : « avant vous, vivait un marchand qui accordait des prêts aux gens et lorsqu’il voyait parmi eux un nécessiteux, il disait à ses employés : pardonnez-lui, peut-être qu’Allah nous pardonnera, et Allah lui pardonna » (rapporté par Boukhâry).


 

              Sois doux avec les serviteurs d’Allah, alors tu seras inclus dans l’invocation du Prophète (que la prière et le salut d’Allah soient sur lui) qui dit : « Ô Allah ! Celui qui est doux avec ma communauté, sois doux avec lui, et celui qui blesse ma communauté blesse-le » (rapporté par Ahmad). Il dit encore (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) : « Allah est doux, et Il aime la douceur, et Il donne par la douceur ce qu’Il ne donne par la rudesse » (rapporté par Moslim) et il dit aussi (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) : « Celui qui est privé de douceur est privé de tout bien » (rapporté par Moslim).


 

              Dissimule les défauts des gens, Allah dissimulera les tiens. Le Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « celui qui dissimule les défauts d’un musulman, Allah dissimulera les siens dans la vie d’ici-bas et dans l’au-delà » (rapporté par Moslim), et il dit encore (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) : « celui qui dissimule les secrets de son frère musulman, Allah dissimulera les siens le Jour de la résurrection » (rapporté par Ibnû Mâjah)


 

              Ne tiens pas compte des erreurs de ton frère, Allah ne tiendra pas compte des tiennes. Le Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « celui qui ne tient pas compte (des erreurs) d’un musulman, Allah ne tiendra pas compte de ses erreurs » (rapporté par Abû dawûd).


 

              Nourris les musulmans, Allah te nourriras. Le Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « Tout croyant qui nourris un croyant affamé, Allah le nourrira des fruits du paradis » (rapporté par Tirmidhî).


 

              Abreuve les musulmans, Allah t’abreuvera. Le Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « Tout croyant qui abreuve un croyant assoiffé, Allah l’abreuvera du nectar cacheté le Jour de la résurrection » (rapporté par Tirmidhî).


 

              Vêtis les musulmans, Allah te vêtira. Le Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « Tout croyant qui vêtit une personne nue, Allah le vêtira d’habits verts du paradis » (rapporté Tirmidhî).


 

              Donc, Allah se comportera envers toi comme tu te comporteras avec autrui. Choisis, donc, pour toi-même la manière avec laquelle tu aimerais qu’Allah se comporte avec toi. Agis de cette manière tu en récolteras la récompense.


 

              Prend garde de ne pas brutaliser les gens car Allah te châtiera. Le Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « Allah châtie ceux qui châtient les gens dans la vie d’ici-bas » (rapporté par Moslim). Allah dit :

« Et rappelez-vous, lorsque Nous vous avons délivrés des gens de Pharaon, qui vous infligeaient le pire châtiment » ( Sourate ‘la vache’ verset 49)

« Et le jour où l’Heure arrivera (il sera dit) : faites entrer les gens de Pharaon au plus dur des châtiments » (Sourate ‘Celui qui pardonne’ verset 46)

 

 

Prends garde d’être dur avec les serviteurs d’Allah sinon te sera atteint l’invocation du Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) : « Ô Allah ! Celui qui reçoit autorité sur ma communauté puis est dur avec elle, sois dur avec lui, et celui qui reçoit autorité sur ma communauté puis est doux avec elle, sois doux avec lui » (rapporté par Moslim).


 

              Ne fais pas de mal aux musulmans en espionnant sans cesse leurs intimités. Le Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « celui qui guette  sans cesse l’intimité de son frère musulman, Allah guettera la sienne. Celui dont Allah guette son intimité au point de l’humilier au plein cœur de sa demeure » (rapporté par Tirmidhî), « celui qui dévoile l’intimité de son frère musulman, Allah dévoilera la sienne au point de l’humilier au plein cœur de sa maison » (rapporté par Ibnû Mâjah).


 

              Ne prive pas les musulmans de ta miséricorde car le Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « Celui qui ne fait pas miséricorde envers les gens, Allah Tout-Puissant ne lui fera pas miséricorde» (rapporté par Moslim). Il dit encore (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) : « Nul n’est privé de miséricorde sauf le misérable » (rapporté par Tirmidhî).


 

              En conclusion, quel que soit ton comportement envers les gens, tu trouveras chez Allah une rétribution équitable.


 

              Ibnû Qayim a dit : « Allah est généreux, et Il aime celui qui est généreux parmi ses créatures. Il est savant, et Il aime les savants. Il est capable et il aime le courageux et Il est beau et il aime la beauté. Il est (qu’Il soit exalté et glorifié) miséricordieux et Il l’aime ceux qui le sont, et Il fait miséricorde à ceux qui sont miséricordieux parmi ses créatures. Il est celui qui cache (les défauts), et Il aime celui qui ne dévoile pas les défauts de ses serviteurs. Il est clément, et Il aime celui qui l’est avec ses serviteurs. Il est celui qui pardonne, et Il aime celui qui pardonne ses serviteurs. Il est infiniment bon, et Il aime celui qui l’est envers ses serviteurs. Par contre, Il déteste le rude et le brutal au cœur dur et au très mauvais comportement. Il est doux, et Il aime la douceur. Il est indulgent, et Il aime l’indulgence. Il est bienfaisant, et il aime la bienfaisance et les bienfaisants. Il est juste, et Il aime la justice, et Il accepte les excuses, et Il aime ceux qui acceptent les excuses de ses serviteurs».


 

              Ainsi, Il rétribue ses serviteurs suivant qu’il ait ou pas ces comportements cités plus haut. Celui, donc, qui est clément, Il sera clément avec lui, et celui qui pardonne, Il lui pardonnera, et celui qui fait grâce, Il lui fera grâce, et celui qui est honnête, Il se comportera avec lui avec honnêteté, et celui qui est doux avec ses serviteurs, Il le sera envers lui, et celui qui fait miséricorde envers Ses créatures, Il le sera envers lui, et celui qui est bon avec eux, Il le sera avec lui, et celui qui est généreux avec ses créatures, Il le sera avec lui, et celui qui leur est utile, Il le sera pour lui, et celui qui cache (leurs péchés), Il cachera les siens, et celui qui leur pardonne, Il le pardonnera, et celui qui guette l’intimité de ses créatures, Il guettera la sienne, et celui qui divulgue (leurs péchés), Il divulguera les siens et l’humiliera, et celui qui prive Ses créatures de ses biens, Il le privera de Ses biens, et celui qui se dresse contre Allah, Allah se dressera contre lui, et celui qui dupe, Il le dupera, et celui qui berne, Il le bernera.


 

              Ainsi, celui qui appliquera un comportement sur Ses créatures, Allah appliquera sur lui exactement le même comportement dans la vie d’ici-bas et dans l’au-delà. Allah sera envers Sa créature comme elle sera envers autrui.


 

              Ce que tu as fait pour les autres on le fera donc pour toi, et sois comme tu  souhaites, Allah sera avec toi tel que tu l’es envers Lui et ses créatures.


 

              Désire ardemment rendre service aux serviteurs d’Allah, et ceci conformément à la parole du Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) : « Celui qui peut d’entre-vous rendre service à son frère, qu’il le fasse donc » (rapporté par Moslim), et désire être bon envers eux car Allah aime les bienfaisants.


 

              Sois paisible, doux et calme envers eux car le Prophète (que la prière et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « Sera privé du feu à toute personne paisible, douce, calme et proche des gens » (rapporté par Ahmad).


 

              Fais grâce envers les créatures, oublie (leurs méchancetés), excuse leurs et pardonne leurs. Ainsi, il se peut qu’Allah te fasse grâce et te pardonne, Allah ne laisse pas perdre la récompense de celui qui fait le bien.


 

Notre dernière invocation est la louange appartient à Allah et que la prière et le salut d'Allah soient sur notre prophète Muhammad ainsi que sur sa famille et tous ses compagnons.





Repost 0
Published by Samir Abou Taymyya Al-Jazairi - dans Le bon comportement
19 janvier 2007 5 19 /01 /janvier /2007 18:23

Cheikh Mouhammad Salih Al ‘Othaymine


 

La pudeur est un caractère de l’âme qui pousse l’individu à faire ce qui élève et embellit et qui pousse à abandonner ce qui rabaisse et enlaidit. En effet, la pudeur, c’est ce sentiment qui rend honteux devant les gens, lorsque l’on fait quelque chose contraire à la bonne conduite. Mais c’est aussi le sentiment qui rend honteux devant Allah, lorsqu’on délaisse une obligation. Et c’est encore le même sentiment qui rend honteux devant les gens, lorsqu’on délaisse ce qu’il conviendrait de faire.


La pudeur fait partie de la foi.


 

D’ailleurs, le Prophète-prières et bénédiction d'Allah sur lui-a dit :
« La foi comporte soixante et quelques branches…. La pudeur fait partie de la foi ».


Dans ce Hadith, le Prophète-prières et bénédiction d'Allah sur lui-montre que la foi comporte de nombreuses branches et que la pudeur, qu’elle soit envers Allah ou envers les créatures, en fait partie.


La pudeur envers Allah, c’est ce qui oblige le serviteur à obéir à Allah et à s’écarter des interdits d’Allah. Et la pudeur envers les créatures, c’est ce qui oblige le serviteur à agir avec une grandeur d’âme, et à faire ce qui l’embellit et ce qui le rend aimable auprès des gens. Et c’est cette même pudeur qui le poussera à éviter ce qui le rend détestable auprès des gens. Donc, la pudeur sous toutes ses formes fait partie de la foi.


Quand une personne a de la pudeur, on se rend compte qu’elle marche posément : ni d’une manière trop pressée, ni d’une manière trop lente. Dans le même sens, lorsqu’elle parle, on s’aperçoit que cette personne ne parle que pour dire le bien et le bon, avec la manière et le style le plus élevé qu’elle connaisse. Par contre, si l’individu n’a pas de pudeur, alors il est amené à faire ce qu’il veut. Comme il a été rapporté dans un Hadith authentique :
« Parmi les paroles prophétiques que les gens ont saisies, il y a : Si tu n’as pas de pudeur, fais ce que tu veux ».


Et le Prophète-prières et bénédiction d'Allah sur lui-avait plus de pudeur qu’une vierge dans sa chambre.


« …La vierge… » c’est la femme qui n’est pas mariée, et généralement, elle est pudique. « …dans sa chambre… » et plus particulièrement le soir de la nuit de noce, car effectivement sa pudeur atteint le summum ce soir-là.
Donc, le Prophète -prières et bénédiction d'Allah sur lui- était plus pudique que la vierge dans sa chambre, cependant, il n’avait pas honte de dire la vérité, il déclarait la vérité et ne se souciait de personne.


Bien sûr, il n’en profitait pas pour négliger les droits des autres car le Prophète -prières et bénédiction d'Allah sur lui- était la personne la plus pudique. Et c’est ainsi qu’il convient d’être : être pudique et ne pas s’agiter inutilement, ne pas faire ce qui ferait rougir de honte, ne pas faire ce qui serait critiquable.


La pudeur et la science


La pudeur ne doit pas empêcher l’individu de poser des questions concernant ses devoirs dans la religion. Car le fait de délaisser les questions concernant ses devoirs dans la religion ne fait pas partie de la pudeur, mais c’est plutôt une faiblesse, une défaillance, car Allah n’a pas honte de dire la vérité. Aicha (qu’Allah l’agrée) a dit :
« Quelles excellentes femmes que les femmes des Ansars, la pudeur ne les empêchait pas de comprendre leur religion ».


C’est pourquoi, la pudeur qui empêcherait d’apprendre les devoirs dans sa religion serait blâmable. D’ailleurs, il n’est pas convenable qu’on appelle un tel comportement de la pudeur, mais on dira plutôt que c’est de la faiblesse et de la lâcheté. Et ceci vient de chaytan, alors demande dans ta religion et n’aie pas honte !


Mais pour ce qui est des questions qui ne concernent pas les obligations dans la religion, la pudeur est meilleure que l’absence de pudeur. Comme il a été rapporté :


« Parmi les paroles prophétiques que les gens ont saisies, il y a : Si tu n’as pas de pudeur, fais ce que tu veux ».



Ô mon frère, Ô ma sœur !A toi d’agir avec pudeur et à toi aussi de te comporter de la meilleure façon, celle qui te permettra d’être apprécié(e) auprès d’Allah puis auprès des gen
s.



Explication des Jardins des Vertueux, par le Cheikh Mouhammad Salih Al ‘Othaymine


Repost 0
Published by Samir Abou Taymyya Al-Jazairi - dans Le bon comportement
17 janvier 2007 3 17 /01 /janvier /2007 22:24

 

Cheikh al Albany ( Qu'Allah lui fasse miséricorde)



Louange à Allah à qui nous demandons de nous aider, de nous pardonner. Nous implorons Allah de bien vouloir nous défendre contre le mal que nous pouvons faire contre nous et les mauvaises actions que nous pourrions commettre. Celui qu'Allah dirige dans la bonne voie, nul ne peut l’égarer, et celui qu’Il égare, nul ne peut le diriger. Et je témoigne qu’il n’y a d’autres divinités qu’Allah, et que Mouhammad est Son serviteur messager et messager, et que la bénédiction et la paix soient sur lui.

 
Après cela, je dis que la bonne parole est la parole d’Allah, et le meilleur chemin est le chemin de Mouhammad .
(صلى الله عليه و سلم)  Toute nouveauté est une innovation. Et toute innovation est un égarement. Et tout égarement mène en enfer.

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم)  reçut un jour une délégation de la tribu de Bani Salama, il leur demanda : 
«  Qui est votre chef?». 
Ils lui répondirent «Djedou bnou Qaïs et nous le trouvons fort avare». 
Alors le Prophète (Prière et bénédiction d’Allah sur lui)  leur rétorqua : «  Il n y a point de remède à l’avarice. Dorénavant, votre chef est Amer ben el Djamouh »
.

Voici deux conclusions dont la plus importante de ce hadith, sert de jurisprudence et permet la critique.


El ghaïba, c’est de dire de ton frère

ce qu’il n’aimerait pas entendre.


La critique n’est permise que dans ces six cas :  


-Subir une injustice.


-Se renseigner sur une personne.


-Avertir.


-Vis à vis d’une personne dévoilant son dévergondage.


-Demander une fatwa.


-Demander de l’aide pour mettre fin à un mal.

Les savants disent que la critique n’est pas de la médisance dans ces six cas :

 1er cas : Subir une injustice.

Celui qui a subi une injustice a le droit de la dénoncer et user de tous les moyens en son pouvoir pour défendre son droit.


C’est pour cela que le Prophète
(صلى الله عليه و سلم)  a dit que le retard de paiement de salaire par un employeur, est une injustice. Celle-ci autorise l’employé à entacher la réputation de cet employeur et à le punir, sans mentir ni exagérer. 
Par contre la punition est appliquée par un juge musulman. Ce juge a le droit de convoquer le transgresseur et de le punir pour ne pas avoir payé son employé. Soit il le mettra en prison soit il le flagellera selon la correction permise par la Chari’a vis à vis d’une telle infraction sans récidive.


Le Hadith est clair. Il autorise à comprendre qu’il est permis de s’attaquer à son intégrité.

L’opprimé peut se plaindre publiquement. Ce droit n’est pas seulement autorisé par le hadith mais aussi par le verset du Coran qui dit :  


«
Allah n’aime pas qu’on profère de mauvaises paroles sauf quand on a été injustement provoqué. Et Allah est Audient et Omniscient. » S4V148 
(Traduction relative et approchée)


2ème cas : Le droit de se renseigner

I1 y a de nombreux exemples dans les Hadiths tel que le premier cité. Quand le Prophète (صلى الله عليه و سلم)  se renseigna auprès des Banou Salami ou lorsqu’une femme venue le voir (صلى الله عليه و سلم) lui dit : « Untel et untel ont demandé ma main, Abou Jahr et Mou'awiya ».


La manière dont elle a posé la question, le Prophète
(صلى الله عليه و سلم)  a compris qu’elle voulait demander conseil sur le choix de son futur époux .Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) lui a décrit les deux prétendants pour qu’elle puisse choisir. Car les femmes ont des buts et des points de vue très différents.


Il dit : «Abou Jahr est un homme dont le bâton ne quitte pas l’épaule et Mou'awiya est pauvre».


Nous pouvons déduire de cet exemple, que le Prophète
(صلى الله عليه و سلم)  a rappelé les défauts des deux prétendants pour bien informer cette femme. Les exégètes ont interprété «le bâton ne quitte pas l’épaule» par : il est prompt à battre ses femmes à la moindre erreur. 


Il est évident que ces deux hommes n’auraient pas aimé qu’on dise pour l’un qu’il bat ses femmes et pour l’autre qu’il est pauvre. 
Dans l’intérêt général, si le musulman demande conseil c’est son droit d’être conseillé. Par exemple un musulman peut se renseigner sur un éventuel associé. Si celui-ci est un escroc, il ne faut pas le couvrir en pensant que vous faites de la délation. Car la religion est conseil comme le dit le Prophète
(صلى الله عليه و سلم) . 


3ème cas :Le fait d'avertir

Je connais, par exemple, une personne qui fréquente un dévoyé, je lui dirais pourquoi fréquentes-tu cette personne ? Là ce n’est pas de la médisance, c’est avertir un musulman, de bon comportement, de ne pas fréquenter un tel individu. Le but est de prévenir le jeune (Salih) de l’autre (façid), tels des fruits sains mélangés à des fruits véreux.


C’est pourquoi le Prophète (Prière et bénédiction d’Allah sur lui) a conseillé à une personne de bien de ne pas fréquenter une personne dévoyée:


"La fréquentation d’une personne de bien est semblable a celle d’un vendeur de musc (parfum,): 
Soit tu humes le parfum, soit tu le reçois en cadeau soit tu l’achètes. 
Le dévoyé est comme celui qui fréquente un forgeron :
ou celui-ci te brûle tes vêtements, ou tu respires chez lui de mauvaises odeurs."

Le premier exemple se rapporte à la bonne fréquentation et le second à la mauvaise. Par ce hadith nous comprenons que nous devons avertir toute personne de bien vue en compagnie d’un dévoyé. Et ne pas tourner le dos de crainte de critiquer ce dévoyé. Ceci ne constitue pas une médisance blâmable mais un acte encore plus que permis : c'est  obligatoire. 


4ème cas : Le dévergondé

Par exemple une personne qui boit de l’alcool devant tout le monde sans craindre Allah et sans respecter ses serviteurs ('Ibad): Il est permis de dévoiler son dévergondage. Selon la règle générale il ne faut pas médire de son frère mais ce cas entre dans les six exceptions.


5
ème cas :Demander une Fatwa (avis juridique)

Il y a beaucoup d’exemple. Une personne vient chez un savant et lui dit : « Ma femme fait ceci et cela, quelle mesure dois-je prendre ? ». La femme petit faire de même. Donc chacun d’eux petit décrire l’autre en son absence. Cela est permis. 
L’histoire de Hind conforte ceci. Elle est allée demander conseil au Prophète
(صلى الله عليه و سلم)  en qualifiant son mari d’avare. C’est à dire ne prenant pas sa famille en charge comme il se doit :


  «Est-ce qu’il m’est permis de prendre de son argent pour ma satisfaction et celle de mes enfants ?».


Le Prophète lui a répondit : "Prends de son argent le nécessaire, raisonnablement pour toi et tes enfants". 


Dans ce hadith nous allons prendre ce qui conforte notre argumentation. Cette femme a qualifié son mari d’avare devant le Prophète qui n’a pas répliqué. Pourquoi le Prophète
(صلى الله عليه و سلم)  n’a pas désapprouvé cette critique si ce n’est qu’elle est permise. Cette femme lui a bien demandé s’il lui est permis de prendre de l’argent de son mari et le Prophète (صلى الله عليه و سلم)  a répondu "oui" mais sous certaines conditions:
La première c'est que ce que tu avances soit vrai, 
La seconde c'est que tu ne prennes de ses biens que le nécessaire raisonnablement. C’est à dire que tu ne profites pas exagérément du droit que la religion t’a donné ».

6ème cas :Demander de l’aide pour mettre fin à un mal

Exemple: Quelqu’un organise chez lui une beuverie. Un frère va voir son voisin (‘zayed). (le musulman est fort avec l’aide de son frère). Il lui demande son soutien pour arrêter le dévergondage de leur voisin commun : «Viens! on va essayer de le raisonner jusqu’à l’arrêt de son comportement». lui dira-t-il. 
Dans ce dernier cas, l’intéressé n’exhibe pas au grand jour son dévergondage (fisq). Ceci est le sixième cas.

 La religion est conseil.

Repost 0
Published by Samir Abou Taymyya Al-Jazairi - dans Le bon comportement
17 janvier 2007 3 17 /01 /janvier /2007 21:00



al-Lajnah ad-Dâ-ima & SHeikh Sâilh al-Fawzân



BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm


Question :

Qu’en est-il de ce qui est dit au sujet de la voix de femme comme étant une ’Awrah [chose à dissimuler] ?


Réponse :

La voix de la femme n’est pas en principe ’Awra. Les femmes se plaignaient au Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) et l’interrogeaient au sujet des matières religieuses. Elles ont agit de la sorte aussi avec les Khalifes bien Guidés (radhiallâhu ’anhum) et ceux qui détenaient l’autorité après eux. Et elles saluaient des hommes non-mahram avec le Salam [Salut Islamique] et ils leurs rendaient le Salam, et aucun des Imâms de Islâm ne les a réprimandés pour cela.

Mais il n’est pas permis à une femme de parler d’une voix douce ou plaisante, parce que Allâh - Ta’âla - dit :

« O Femmes du Prophète ! Vous n’êtes comparables à aucune autre femme. Si vous êtes pieuses, ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le cœur est malade (l’hypocrite) ne vous convoite pas. Et tenez un langage décent. » [1]

Car les hommes peuvent être tentés par cela, comme il l’est indiqué dans ce verset.

C’est ALLâh qui assiste. [2]


 

La voix de la femme en Prière

Il est recommandé à la femme de prier à haute voix ; qu’il s’agisse d’une prière obligatoire ou d’une prière surérogatoire, pour vu qu’elle ne soit pas entendue par un homme pouvant être tenté par sa voix.

La femme peut prier à haute voix si elle se trouve dans un endroit où aucun étranger ne l’entend et si elle accomplit une prière de nuit, sauf si elle risque de déranger d’autres prieurs.

Quand elle accomplit une prière du jour, elle le fait à voix basse parce que cette prière doit se faire ainsi et que l’élévation de la voix dans une telle prière n’est pas recommandée parce que contraire à la Sounnah. [3]

 

Notes

[1]Coran, 33/32

[2] Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, vol.6 p.85

[3] Kitâb « Fatâwa al-Mar’a al-Mouslima » - SHeikh Sâlih al-Fawzân, p.322

 

Repost 0
Published by Samir Abou Taymyya Al-Jazairi - dans Le bon comportement